« J’ai pas d’idée, j’ai rien à dire d’original… »

Pour leur éviter le syndrome de la page blanche, j’aime alors leur parler de James Cameron et citer cette phrase qu’il aurait pu dire : « J’ai pas d’idée, mais je sais comment en faire quelque chose ! »